10.07.2012

Communiqué : Il y a urgence pour la santé en Europe !

Communiqué du Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale


La crise économique et sanitaire s’aggrave. Les privatisations et la commercialisation de la santé s’accélèrent, privant une grande partie de la population à l’accès aux soins. Les fermetures d’hôpitaux, de maternité ou d’établissements médico-sociaux se multiplient. Cette casse est d’une gravité exceptionnelle particulièrement en Grèce, en Espagne, en Pologne ou au Portugal et remet en cause la conception même d’une santé et une protection sociale solidaire. Elle confirme qu’aucun pays d’Europe, qu’aucune population, ne sont à l’abri des politiques d’austérité confortées par le Pacte de stabilité budgétaire, au prétexte de la dette. Les 12 et 13 mai 2012, réunis autour d’une déclaration à Nanterre, des organisations syndicales, des partis politiques, des associations de défense des usagers, de la santé publique et de la protection sociale, … de différents pays d’Europe, avaient appelé à se rassembler et se mobiliser autour de la semaine du 1er au 6 octobre, pour rejeter une telle régression sociale.

Les participants aux manifestations de grande ampleur à Varsovie le 5 octobre, Madrid comme à Athènes le 6 octobre, la centaine de rassemblement, d’occupation ou autres initiatives dans les structures de santé ou dans la rue, comme en Belgique, en Grande Bretagne, en France ou en Italie, ont montré la colère et la détermination des usagers, des citoyens et des professionnels à lutter contre la marchandisation de la santé, le pouvoir des trusts pharmaceutiques, tout au long de cette semaine d’action.

Les participants à la Conférence de Varsovie des 6 et 7 octobre 2012, ont tenu à réaffirmer leur refus d’une austérité toujours plus forte et souvent irrévocable, leur refus de la privatisation et de commercialisation de la santé, de la taxation et de la sélection des malades, du pillage de la protection sociale par les multinationales. La Conférence dénonce la précarisation accélérée des emplois de santé, la multiplication des licenciements et des suppressions de postes, le démantèlement des statuts et la généralisation du statut d’auto entrepreneur.

Tout cela concoure à une dégradation de la qualité des soins et s’oppose à un accès aux soins d’une partie de plus en plus large des populations et détériore leurs conditions de vie.

Ils alertent par ailleurs, les usagers, les professionnels, les élu-es, … sur la nécessité d’amplifier, de coordonner et d’élargir ces actions de protestations pour le mettre à la hauteur des enjeux posés par ces politiques nationales et européennes. La Conférence de Varsovie, pour sa part, a décidé de mettre tout en oeuvre, de toute urgence, son soutien au peuple grec, en dénonçant dans chaque pays et au niveau européen, les exigences de l’Union Européenne envers la Grèce, à mener des actions à l’occasion du vote au Parlement de ce pays, d’un « troisième mémorandum » en deux ans.

Nous ferons entendre la voix et la détermination de celles et ceux qui luttent, partout en Europe, pour une santé et une protection sociale solidaire, lors de tous les rendez-vous du mouvement social européen et mondiaux comme lors des échéances nationales.

La Conférence a décidé de lancer du 11 au 17 mars 2013, une semaine européenne coordonnée, de sensibilisation et d’intervention des citoyens et des professionnels de santé contre la privatisation et la commercialisation du système de santé et de protection sociale, dans tous les établissements de santé, les lieux de travail, … et d’interpellation des médias et des assemblées élues.

10.04.2012

Actions de la semaine européenne contre la marchandisation de la santé

Le réseau européen contre la marchandisation de la santé organise des manifestations unitaires (syndicats, associations, partis) entre le 1er et le 6 octobre dans plusieurs pays européens.

Après avoir participé à un village blanc à Varsovie, des délégations de neuf pays débattront de la structuration du réseau et des suites de la mobilisation. Depuis le début de la crise c’est une première
mobilisation coordonnée au niveau européen pour s’opposer à la destruction des services publics de santé.


En Belgique

Des rassemblements et manifestations à l’appel de la Palteforme Santé
Solidarité et du syndicat CNE-CSC :

— le 1er octobre à Bruxelles devant la MRS du groupe La Noble Age Les
Tamaris

— le 2 octobre à Etterbeek, devant la maison d’enfants “Kid Farwest
Team“

— le 3 octobre à Bruxelles, devant la clinique Edith Cavell

— le 4 octobre à Bruxelles devant le Ministère de la Santé publique


En Espagne

— le 1er octobre, assemblée à Valencia pour débattre des services
publics

— 3 octobre, chaine humaine à l’Hôpital La Fe de Campanar à Valencia ;
à Plasencia (Extramadura), meeting contre la privatisation de la santé

— le 4 octobre, à Zaragoza débat sur la Santé

— le 6 octobre, manifestations à Madrid, Sevilla, Valencia, Vigo,
Tolosa (Guipuzcoa), Pampeluna (Navarra) ; assemblée d’information à
Miranda de Ebros (Burgos), à Plasencia (Extramadura)


En France

— le 4 octobre, des rassemblements et manifestations à Bordeaux,
Lille, Maubeuge - un rassemblement interfrontalier franco-belge,
Roubaix, Toulouse…

— le 6 octobre, une manifestation à Paris


En Grèce

— le 1er Octobre, Manifestation et assemblé générale commune des
Confederation des travalleurs aux hopitaux publics (POEDIN) et
Confederation des Medecins des Hopitaux(OENGE) avec l'Association de
Medecins d'Hopitaux de Thessalonque(ENITH)

— Le 3 octobre : Occupations des bureaux des PDG de tout les hopitaux
du pays ; à Athenes, manifestatioon de motos ; à Thessalonique,
assemblée générale des travalleurs de snate et des enseignants pour
organiser une lutte commune

— le 4 octobre, manifestation des médecins et des travailleurs de la
santé devant le Ministère de la santé, organisée par Confederation des
travalleurs aux hopitaux publics (POEDIN) et Confederation des
Medecins des Hopitaux(OENGE)

— le 6 octobre, manifestation sur la place Sintagma, en coordination
avec les manifestations en Espagne et au Portugal à 18h.


En Grande Bretagne

— Manifestation à Londres le 6 octobre


En Pologne

— Le 15 septembre : Manifestations dans les chefs lieux des 16
départements (voïévodies) et remise des pétitions aux voïévodes

— le 5 octobre : manifestation à Varsovie jusqu’au Conseil des
ministres ; “village blanc européen“ (des tentes devant le Conseil des
ministres.

— 6 octobre : conférence publique européenne à Varsovie

— les 6 et 7 octobre : rencontre européenne du réseau contre la
marchandisation de la santé.

10.02.2012

SOUTIEN du Parti de la Gauche Européenne à la Semaine d’action européenne de la santé du 1er au 6 octobre, qui sera présent à Varsovie


Le PGE soutien la semaine d'action européenne pour le droit à la santé des peuples et contre le démantèlement des services publics et la marchandisation de la santé
Aujourd'hui débute la semaine d'action européenne pour le droit à la santé des peuples et contre le démantèlement des services publics et la marchandisation de la santé, organisée par un réseau européen de plusieurs dizaines d'organisations, de syndicats de la santé, d'associations, de collectifs de lutte contre les privatisations. La semaine sera clotûrée par une Conférence européenne à Varsovie ce week end.

La santé parmi les premières victimes de la politique d’austérité !



Le projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale prévoit 2, 4 milliards d'euros d'économies supplémentaires en 2013. L’atteinte au droit à la santé va être dramatiquement accentuée.

La progression des dépenses d'Assurance Maladie devra être limitée à 2, 7 %. La Fédération hospitalière de France (regroupant les responsables de tous les établissements publics) estime indispensable une progression de 3, 2%. L’austérité imposée aura pour conséquence un tour de vis supplémentaire sur le budget des hôpitaux déjà dramatiquement frappés par les restructurations, fermetures de services, suppressions d'effectifs, aggravation des conditions de travail des soignants.

La convergence des tarifs entre le public et le privé ne sera plus en vigueur… Mais les établissements publics seront financièrement asphyxiés au profit du secteur privé.

9.10.2012

Le malaise des hôpitaux en Allemagne

A Marburg, petite ville de l’ouest de l’Allemagne, les personnels hospitaliers et habitants protestent contre la privatisation de l’hôpital universitaire. Le malaise prend une tournure nationale via des manifestations et des pétitions. Le pays vit mal les transformations de son système hospitalier depuis une quinzaine d’années, soit la plus grande vague de privatisation d’hôpitaux jamais vécue en Europe. Ainsi, la part des hôpitaux privés a doublé pour atteindre 33%, celle des hôpitaux publics baissant pour atteindre 11%. Le passage à la tarification privée en 2004 a provoqué une course à la rentabilité et amené nombre d’hôpitaux à fermer ou à être privatisés. Les cliniques privées tirent le mieux leur épingle du jeu car elles évaluent davantage le ratio coûts/revenus de chaque patient à son arrivée. Au cas où elles n’engrangent pas de bénéfices, elles envoient le patient ailleurs.

7.19.2012

Vers une mobilisation européenne en défense de la santé publique

Source : inprecor

Par Jan Malewski

Si les Traités ne prévoient pas de compétences directes des institutions de l’Union européenne dans le domaine de la protection maladie, depuis une vingtaine d’années on observe dans tous les pays membres une remise en cause des droits et des acquis sociaux en la matière. Ces droits sont le résultat des rapports de forces sociaux à l’issue de la seconde guerre mondiale. Ainsi la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) stipule : « La possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale. » De ce fait la protection de la santé échappait largement aux rapports du marché.

6.26.2012

Santé : vers une résistance sans frontières

Source : L’humanité. 

S’organiser pour mieux lutter, tel est le but du Réseau européen pour le droit à la santé.
« Construire une résistance collective  » à l’échelon européen pour dénoncer la «  casse  » du service de santé public. Tel est l’objectif du Réseau européen pour le droit à la santé, qui a été officiellement lancé hier, de façon simultanée, dans ­plusieurs pays, dont la Belgique, la Pologne, la Grèce et la France. Fédérant une quarantaine d’organisations syndicales, associatives et ­politiques issues de onze pays, ce réseau a pour ­ambition d’informer et d’alerter. Comme le souligne Françoise Nay, vice-présidente de la ­Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, «  l’idée, c’est d’homogénéiser le combat contre le démantèlement du service public de santé et de mettre 
en place des actions communes  ».

Défendre le droit à la santé partout en Europe


7215620922_42206f5544_o (1).jpg
Le 5 juin dernier, des conférences de presse se sont tenues simultanément, dans plusieurs pays d’Europe. Elles ont popularisé les décisions de la troisième conférence européenne en défense de la santé et de la protection sociale qui s’est réunie les 12 et 13 mai derniers à Nanterre en vue de coordonner l’action contre la privatisation et le démantèlement du service public de santé en Europe.
Ces conférences de presse, dont l’une a eu lieu à Paris, ont annoncé la tenue d’une semaine d’action coordonnée à l’échelle de l’Europe du 1er au 8 octobre 2012.
Une initiative importante au moment où le droit à la santé est attaqué de front par les contre-réformes libérales, dans tous les pays.

Pays et organisations présentEs :
Allemagne.
Belgique : CNE /CSC, principal syndicat des employés du pays, Plateforme des mouvements sociaux.
État espagnol : MATS, CAS Madrid.
France  : Sud Santé-Sociaux, Solidaires, Coordination nationale des comités de défense, Union syndicale de la psychiatrie, LSNPUM, Marche mondiale des femmes, Cadac, Comité pour l’anulation de la dette du tiers monde (CADTM), Les Alternatifs, Fase, NPA, PCF.
Grèce : Femmes contre la dette et les mesures d’austérité, Fédération des unions des médecins hospitaliers de Grèce, Union des médecins de la gauche radicale, Syndicat du personnel d’éducation spécialisée.
Irlande : People Before Profit.
Italie : Union des syndicats de base.
Pologne  : OZZPIP (Syndicat des sages-femmes et infirmières, 77 000 adhérentes soit un tiers de la profession), syndicat « Août 80 », PPP (Parti polonais du travail).
Slovaquie : le coordinateur du comité de grève ; l’ONG « Égalité ».

Slotverklaring Conferentie van Nanterre - 12 en 13 mei

In de context van een kapitalistische crisis is de gezondheid van de bevolking in Europa er aanzienlijk op achteruit gegaan. Als gevolg van de huidige economische, ecologische en sociale crisis zijn de ongelijkheden binnen de bevolking sterk toegenomen.

Het afgelopen jaar zagen we dan ook de crisis binnen Europa in een versneld tempo toeslaan. Een tweede bankencrisis, bezuinigingsmaatregelen die zowel door Europese landen als de Europese Unie werden ingezet, leiden ons naar een algemene recessie en, in landen zoals Griekenland, naar een ware depressie.

6.13.2012

De retour du III° séminaire du Front brésilien contre la privatisation de la Santé

Par Julien Terrié


« On insiste sur le coût humain des révolutions. Quand prendra-t-on en compte celui des « non-révolutions », le prix silencieux et quotidien de la résignation et de la capitulation. »
Daniel Bensaïd

« En tant que lutteurs pour la Santé Publique nous sommes obligés de croire qu’aucun changement n’est impossible »
Maria Valéria Correia – coordonnatrice du Frente


300 personnes ont participé au séminaire.
Quelques réflexions au retour du Brésil où j’étais invité en tant que membre du « Réseau Européen pour le Droit à la Santé »[1] pour intervenir au III° séminaire du Frente Nacional contra a privatizaçao da saude (santé). Ce front unitaire fondé en 2010 coordonne les forums de santé créés dans plusieurs états brésiliens. C’est l’équivalent de notre coordination des comités de défense des hôpitaux avec le même type d’alliance : partis, syndicats, associations et le même fonctionnement sous forme de coordination. Les stratégies payantes en France, le sont aussi au Brésil…

Le séminaire se tenait du 7 au 10 juin à Maceió capitale de l’état d’Alagoas terre de Zumbi dos Palmares, le leader des esclaves rebelles réfugiés dans les Quilombos au XVII° siècle. L’Université Fédérale d’Alagoas qui accueillait l’événement était en grève dans le cadre de l’immense mouvement de grève national des universités en cours en ce moment au Brésil contre la mercantilisation de l’éducation et l’augmentation des salaires. Un cadre idéal qui a permis à plus de 300 personnes de participer aux assemblées plénières et groupes de travail, 15 Forums de santé sur les 17  existants au Brésil étaient représentés. Deux nouveaux forums de santé ont été créés depuis le II° séminaire. Le séminaire s’est déroulé dans une ambiance très dynamique et constructive avec une forte unité et volonté de mobilisations sur le thème de la santé entre les différents courants de la gauche non gouvernementale brésilienne.

Défendre le droit à la santé partout en Europe

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 153 (14/06/12)


7215620922_42206f5544_o (1).jpg
Le 5 juin dernier, des conférences de presse se sont tenues simultanément, dans plusieurs pays d’Europe. Elles ont popularisé les décisions de la troisième conférence européenne en défense de la santé et de la protection sociale qui s’est réunie les 12 et 13 mai derniers à Nanterre en vue de coordonner l’action contre la privatisation et le démantèlement du service public de santé en Europe.
Ces conférences de presse, dont l’une a eu lieu à Paris, ont annoncé la tenue d’une semaine d’action coordonnée à l’échelle de l’Europe du 1er au 8 octobre 2012.
Une initiative importante au moment où le droit à la santé est attaqué de front par les contre-réformes libérales, dans tous les pays.

Pays et organisations présentEs :
Allemagne.
Belgique : CNE /CSC, principal syndicat des employés du pays, Plateforme des mouvements sociaux.
État espagnol : MATS, CAS Madrid.
France  : Sud Santé-Sociaux, Solidaires, Coordination nationale des comités de défense, Union syndicale de la psychiatrie, LSNPUM, Marche mondiale des femmes, Cadac, Comité pour l’anulation de la dette du tiers monde (CADTM), Les Alternatifs, Fase, NPA, PCF.
Grèce : Femmes contre la dette et les mesures d’austérité, Fédération des unions des médecins hospitaliers de Grèce, Union des médecins de la gauche radicale, Syndicat du personnel d’éducation spécialisée.
Irlande : People Before Profit.
Italie : Union des syndicats de base.
Pologne  : OZZPIP (Syndicat des sages-femmes et infirmières, 77 000 adhérentes soit un tiers de la profession), syndicat « Août 80 », PPP (Parti polonais du travail).
Slovaquie : le coordinateur du comité de grève ; l’ONG « Égalité ».

5.29.2012

Invitation de notre réseau au séminaire brésilien contre la privatisation de la santé



III SEMINÁRIO DA FRENTE NACIONAL CONTRA A PRIVATIZAÇÃO DA SAÚDE

Avançar na Luta em defesa da Saúde Pública Estatal: contra os novos
modelos de gestão privatizantes

Data: 07 a 10 de Junho de 2012

Local: Universidade Federal de Alagoas (UFAL, Campus Maceió) Maceió/
Alagoas

OBJETIVOS DO SEMINÁRIO:

- Construir estratégias coletivas de enfretamento da privatização da saúde em
curso, articulando sua internacionalização.
- Fortalecer a organização dos Fóruns estaduais e municipais recém-criados e
montar estratégias para nucleação de novos Fóruns.
- Proporcionar densidade teórica e debates em torno de temas que permeiam
as lutas dos Fóruns de Saúde.
- Estruturar as lutas coletivas da Frente Nacional contra a Privatização da Saúde
(Agenda de lutas, suporte financeiro, reuniões etc.).

Abschlusserklärung Konferenz von Nanterre am 12. und 13. Mai 2012

It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

Im Zusammenhang mit der Krise des Kapitalismus hat sich die Gesundheit der Völker angesichts der wirtschaftlichen, ökologischen und sozialen Krisen, die die Ungleichheit zwischen den Menschen verschlimmert, auf europäischer Ebene stark verschlechtert.

Letztes Jahr hat sich die Krise in Europa beschleunigt. Eine zweite Bankenkrise zeichnet sich ab. Die in allen Ländern der Europäischen Union ergriffenen Sparmaßnahmen führen zu einer generellen Rezession, gar zu einer Depression wie in Griechenland und in anderen Ländern.

Durch die Ratifizierung des Europäischen Stabilitätsmechanismus (ESM) wollen die europäischen Politiker die Sparmaßnahmen verschärfen und unwiderruflich machen.

Brasil : Índios do Sul do país ocupam prédio do Ministério da Saúde em Brasília

Cerca de 80 índios ocuparam parte do prédio do Ministério da Saúde, na Esplanada dos Ministérios, em Brasília, pouco antes das 7h de hoje (29). Formado por membros das etnias Kaingang, Guarani e Charrua do Rio Grande do Sul, de Santa Catarina e do Paraná, o grupo reivindica do governo federal maior atenção à saúde indígena.
 
Segundo Pedro Kaingang, um dos representantes do movimento, a ocupação é um protesto diante da falta de resposta do governo às reivindicações indígenas. De acordo com ele, além de ocuparem o ministério, os índios vão bloquear o tráfego de todas as estradas vicinais que cortem ou passem próximo às aldeias existentes nos três estados caso o ministro da Saúde, Alexandre Padilha, não lhes atenda. Pela agenda divulgada pela assessoria do ministério, o primeiro compromisso de Padilha é uma reunião, no próprio ministério, às 9h.

5.24.2012

Dichiarazione Finale Conferenza di Nanterre del 12 e 13 maggio 2012

It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

In un contesto di crisi del capitalismo, la salute dei popoli si è considerevolmente deteriorata a livello europeo a causa della crisi economica, ecologica e sociale che aggrava le disuguaglianze.

L’anno trascorso ha visto un’accelerazione della crisi in Europa. Una seconda crisi bancaria si innesca; le politiche di austerità attuate in maniera congiunta in tutti i paesi, e dall’Unione Europea, stanno portando ad una recessione generale e anche, in Grecia e in altri Paesi, a una vera e propria depressione.

Con colpi successivi, i dirigenti europei vogliono aumentare l’austerità e renderla irrevocabile attraverso la ratifica del patto di bilancio et del Meccanismo Europeo di Stabilità (MES).
Il debito pubblico, la disoccupazione, la povertà e le disuguaglianze aumentano con un’allarmarte velocità.

5.22.2012

Final declaration of nanterre international health conference (12 and 13 of may 2012)


It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

In the context of a crisis of capitalism, the health of the population has deteriorated considerably throughout Europe due to the economic, ecological and social crisis, which worsens inequality in all its forms.

The past twelve months have seen an acceleration of the crisis in Europe. A second banking crisis is beginning in Europe; austerity policies jointly conducted in all countries, and by the European Union, are about to lead to a global recession, and in Greece and in other countries to a genuine depression.

In stages, European leaders want to make austerity stronger and more irrevocable through the ratification of the Fiscal Compact and the European Stability Mechanism (ESM).

5.21.2012

Europejska Konferencja w Obronie Publicznej Służby Zdrowia i Powszechnej Opieki Społecznej Nanterre, 12-13 maja 2012 r.


It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

Deklaracja

W sytuacji kryzysu kapitalizmu stan zdrowia społeczeństw znacząco pogorszył się w całej Europie, tak z powodu kryzysów ekonomicznego, ekologicznego i społecznego, zwiększających nierówności społeczne.

W ubiegłym roku kryzys w Europie uległ zaostrzeniu. Rozpoczyna się w Europie kolejny kryzys bankowy: polityki zaciskania pasa, prowadzone wspólnie we wszystkich krajach, prowadzą do powszechnej recesji, a w Grecji i niektórych innych krajach - do prawdziwej depresji gospodarczej.

Europejscy liderzy krok za krokiem zaostrzają politykę zaciskania pasa, dążąc do tego, by - poprzez ratyfikację tzw. Paktu Fiskalnego oraz Europejskiego Mechanizmu Stabilizacji (ESM) - nie było już od niej odwrotu.

5.20.2012

Declaración final de la conferencia internacional de Nanterre (12 y 13 de mayo de 2012)

It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

 En un contexto de crisis del capitalismo, la salud de los pueblos se ha deteriorado considerablemente a escala europea, por culpa de la crisis económica, ecológica y social que  agrava las desigualdades:

El año pasado ha conocido una aceleración de la crisis en Europa. Una segunda cirsis bancaria empieza en Europa: las políticas de austeridad llevadas conjuntamente en todos los países, y por la Union Europea, está desembocando a una recesión generalizada, y hasta en una verdadera depresión, como en Grecia y en otros países.

En capas sucesivas, los dirigentes europeos quieren que la austeridad sea más fuerte y más irrevocable a través de la ratificación del Pacto presupuestario y del Mecanismo Europeo de Estabilidad (MES).

5.17.2012

Déclaration finale de la conférence santé internationale de Nanterre (12 et 13 mai 2012)

It - Pl - Eng - Fr - Esp - De

Dans un contexte de crise du capitalisme, la santé des peuples s’est considérablement dégradée à l’échelle européenne en raison de  la crise économique, écologique et sociale qui aggrave les inégalités.

L’année qui s’est écoulée a connu une accélération de la crise en Europe. Une seconde crise bancaire s’amorce en Europe ; les politiques d’austérité menées conjointement dans tous les pays, et par l’Union Européenne, sont en train d’aboutir à une récession généralisée, voire en Grèce et dans d’autres pays, à une véritable dépression.

Par couches successives, les dirigeants européens veulent rendre l’austérité plus forte et plus irrévocable au travers de la ratification du Pacte budgétaire et du Mécanisme Européen de Stabilité (MES).

5.16.2012

Síntese Grupo de Trabalho “Saúde e Proteção social” do FST – Porto Alegre 2012


   Pt - Fr - Esp - Eng

Grupo de Trabalho “Saúde e Proteção social” do FST – Porto Alegre 2012

A crise capitalista, ecológica e alimentar ligada a esta, assim como o aumento das desigualdades sociais, têm contribuido para agravar a situação da saúde dos povos, em escala mundial. Esta situação, que é fonte de várias doenças e distúrbios, leva a um retrocesso dos avanços constatados até o momento; para citar um só exemplo, a expectativa de vida nos EUA (primeira potência mundial) encontra-se numa tendência progessiva de descenso (de 77,9 anos para 77,8 anos entre 2007 e 2008). Um estudo publicado em 14 de dezembro de 2010, afirma que em 1998 um homem de 20 anos de idade tinha expectativa de vida de 45 anos sem doença grave (doenças cardíacas, câncer ou diabetes). Esse número caiu para 43,8 em 2006. Ou seja, uma baixa de 1,2 ano em 8 anos

O cerne da crise da saúde reside no fato de que, simultaneamente com a degradação da situação sanitária e social, observada em quase todos os países, o ataque aos sistemas de saúde pública, através de um processo de mercantilização crescente. Esta dinânmica que tem contribuído para agravar as desigualdades Norte/Sul, mais igualmente as desigualdades sociais internas em cada país. As camadas da população bem mais pobres, assim como as mulheres, são as primeiras vítimas. Estas reformas parecem ser programadas ou mesmo planejadas à escala mundial, de tanto semelhanças que apresentam. Respondem perfeitamente as exigências dos mercados financeiros, das multinacionais da saúde e da produção de medicamentos. Pode-se observar a simultânea aceleração dos ataques contra os direitos da população ao acesso à saúde sur a forma de privatização e destruição das proteções sociais não mercantis.

5.12.2012

Ce qui est en jeu à Rio+20 !

Eng - Fr - Esp
Communiqué du Groupe d’articulation international 
du Sommet des peuples pour la justice sociale et environnementale

Pour l’unité et la mobilisation des peuples pour la vie et les biens communs, la justice sociale et environnementale contre la marchandisation de la nature et l’ ”économie verte”

A un mois de la conférence des Nations Unies Rio+20, les peuples du monde ne constatent aucunes avancées positives dans le processus de négociation qui se déroule au sein de la conférence officielle. En effet, on ne parle ni du bilan des accords conclus à Rio 92, ni des moyens pour  agir sur les causes de la crise. Les discussions se focalisent sur un ensemble de propositions trompeuses appelé “économie verte” et l’instauration d’un nouveau système de  gouvernance environnementale international, qui faciliterait leur mise en place.

La véritable cause structurelle des multiples crises est le capitalisme, sous ses formes classiques et nouvelles de domination, qui concentre la richesse et produit les inégalités sociales, le chômage, la violence contre le peuple, la criminalisation de ceux qui le dénoncent. Le système de production et de consommation actuel – dont les grandes multinationales, les marchés financiers et les gouvernements sont les garants – produit et  accélère le réchauffement et la crise climatique internationale, la faim et la malnutrition, la disparition des forêts et de la diversité biologique et socioculturelle, la pollution chimique, l’épuisement de l’eau potable, la désertification croissante des sols, l’acidification des mers, l’accaparement des terres et la marchandisation de tous les domaines de la vie dans les villes et les campagnes.

5.11.2012

Lo que está en juego en Río+20.

Eng - Fr - Esp

Informe del Grupo de articulación internacional de la Cumbre de los Pueblos por Justicia Social y Ambiental

Por la unidad y la movilización de los pueblos en defensa de la vida y los bienes comunes, la justicia social y ambiental, contra la mercantilización de la naturaleza y la “economía verde”

A un mes de la conferencia de Naciones Unidas Río+20, los pueblos del mundo no vemos resultados positivos del proceso de negociación que se está realizando en la conferencia oficial. Allí no se está discutiendo un balance del cumplimiento de los acuerdos tomados en Río 92 ni cómo cambiar las causas de las crisis. El foco de la discusión es un paquete de propuestas llamado engañosamente “economía verde” y la instauración de un nuevo sistema de gobierno ambiental internacional que lo facilite.

La verdadera causa estructural de las múltiples crisis es el capitalismo, con sus formas clásicas y renovadas de dominación, que concentra la riqueza y produce desigualdades sociales, desempleo, violencia contra los pueblos, criminalización de los que lo denuncian. El sistema de producción y consumo actual – representado por las grandes corporaciones, los mercados financieros y los gobiernos que garantizan su mantenimiento – produce  y profundiza el calentamiento global y la crisis climática, el hambre y la desnutrición, la pérdida de los bosques y la diversidad biológica y sociocultural, la contaminación química, la escasez de agua potable, el aumento de la desertificación de los suelos, la acidificación de los mares, el acaparamiento de tierras y la mercantilización de todos los aspectos de la vida en las ciudades y en el campo.

5.10.2012

Vivre longtemps et en bonne santé, un défi pour l’Europe


Source : La croix 

Des chiffres sur l’espérance de vie en bonne santé montrent de grandes disparités parmi les Vingt-Sept.
Les écarts de richesse entre les pays ainsi que les différences des systèmes de santé expliquent...
(DAMIEN MEYER / AFP)

Les écarts de richesse entre les pays ainsi que les différences des systèmes de santé expliquent les disparités européennes.

Les pays où l’on vit le plus longtemps ne sont pas toujours ceux où l’on vit le mieux.

Où, en Europe, vit-on le mieux et le plus longtemps ? Les deux ne vont pas toujours de pair, comme le montre l’enquête sur « l’espérance de vie en bonne santé » présentée jeudi 19 avril à Paris par l’ Institut national d’études démographiques (Ined). Coordonnée par la Commission européenne et réalisée chaque année depuis 2005, celle-ci indique, pour chacun des 27 pays de l’Union européenne (UE), jusqu’à quel âge chacun  peut, en moyenne, escompter mener des activités quotidiennes – se déplacer, se nourrir, lire… – en toute autonomie.

What is at stake at Rio+20

Eng - Fr - Esp
For Unity and Mobilization of peoples 
For Life and Commons, social and environmental Justice
Against Commodification of Nature and « Green economy »

One month before the United Nations Conference Rio+20, peoples of the world don’t see any positive advances in the negotiation process going on within the Official Conference. Indeed, neither the balance of agreements concluded in Rio 92 nor the ways to work on the crises’ causes, have been discussed.  The discussions focus on a set of fake proposals called « Green economy » and on the implementation of a new international environmental governance, that would facilitate their setting-up.

The real structural cause of the crises is capitalism, with its classical and new forms of domination, that concentrates wealth and products social inequalities, unemployment, violence against people, criminalization of those who denounce it. The current production and consummation system – represented and imposed by corporations, financial markets and governments – products and accelerates global warming, hunger and malnutrition, extinction of forests and biological, social and cultural diversity, chemical contamination, drinking water depletion, oceans acidification, land grabbing and commodification of all areas of life in towns and countries.

4.30.2012

Paris 2012 : Conferência em defesa do serviço público da saúde


Fr - Pl - Eng - Esp - De - It - Gr - Pt

Em todos lugares na Europa, a crise da dívida soberana é usada como pretexto em ataques organizados contra o hospital público e o bem-estar social, os pacientes, os profissionais de cuidado médico. É traduzido pelo interrogatório do acesso a cuidado médico para tudo, fechaduras de camas, serviços, hospitais, por uma aceleração de um processo de privatizações de hospitais, a tributação dos pacientes, até mesmo como na Polônia o supression do estado de empregados para o benefício de estatutos de auto-empresário ou latas de contrato-lixo « diversas », menos código de trabalho. Também é o interrogatório dos sistemas de financiamento público ou previdência social para o benefício dos seguros privados. Em Inglaterre é feito pela introdução de uma « reforma » que ameaça quebrar o serviço público de saúde criando um mercado competitivo generalizando as privatizações, de semelhante com uma redução de 20 bilhão libras esterlinas do orçamento nacional.

Em todo país de Europa, debaixo de formas diferentes, severidade prepara a saúde aponte ao desmantelamento de unido e sistemas de equaliterian. É além disso um exemplo como os governos carregam a crise aos trabalhadores e para a sociedade. Também indica a importância para agir além das bordas para organizar uma resistência nas privatizações e nos planos de severidade.

A decisão do governo polonês para apagar o estado de empregados dos hospitais públicos e substituir pelo estado de auto-entrepreneur constitui uma ameaça para todos os empregados poloneses mas também un laboratório de experiência que ameaçaria, se esta medida estendesse, o estado de todos os empregados de Europa.

Requer uma ação em comum dos profissionais de cuidado médico, os pacientes, todos os cidadãos, supôe um agrupando das experiências das brigas nacionais em defesa da saúde pública e a previdência social, a organização de uma solidariedade concreta durante as brigas, a reflexão na construção de iniciativas internacionais para o universal, equaliterian e defesa unida de uma saúde pública.

Entre os banqueiros e a saúde o acesso universal e livre de sociedades para cuidado médico-é necessário escolher. Para nossa parte, é a voz acesso igual para a saúde, do acesso livre do cuidado, a democracia sanitária, o financiamento público e coletivo que é necessário promover, não os lucros eram privados dos acionistas dos estabelecimentos de saúde.

A conclusão de nossa conferência de Katowice (Polônia) que aconteceu no dia 19 e 20 de novembro de 2011, os participantes que originam de de sindicatos e de associações de brigas para a defesa da saúde e do bem-estar social, defendendo un sistema de saúde pública de alto nível em toda a Europa, pronunciado em favor da organização de uma conferência nova ponha 2012 na França.

Os participantes da conferência (União de Operariade não Sindicato “Agosto 80”, sindicato nacional dos enfermeira e a região de mulheres sãbia de Silésia, a SUD Saúde-Social).

Esta chamada também é assinada pela Emergência de Saúde de associação Grande-Bretagne; o sindicato de OZZPSR (Sindicato nacional dos trabalhadores da emergência conserta); o Sindicato de KZZPRM (Sindicato nacional dos empregados da ajuda médica).

4.09.2012

Sintesis Grupo de trabajo “salud, protección social” del FST Porto Alegre 2012

   Pt - Fr - Esp - Eng
 
Actuar contra la crísis sanitaria mundial
Grupo de trabajo “salud, protección social” del FST Porto Alegre 2012.

La crísis del capitalismo, la crísis ecológica y alimentaria ligadas a ésta, así como el aumento de las desigualdades sociales han agravado la situación sanitaria de los pueblos, a escala mundial; esta situación es causa de trastornos y enfermedades diversas que hacen retroceder los avances constatados hasta ahora; para tomar un sólo ejemplo, la esperanza de vida en Estados Unidos (primera potencia mundial) se encuentra en una tendencia duradera de descenso (de 77,9 años a 77,8 años entre 2007 y 2008); un estudio publicado el 14 de diciembre de 2010 afirma que en 1998, un hombre de 20 años podía esperar vivir 45 años más sin enfermedad grave (enfermedades cardiacas, cáncer o diabetes). Este número ha caído a 43,8 en 2006. Una bajada de 1,2 años en ...8 años.

El nudo de la crísis sanitaria está en el hecho que, de manera concomitante a la degradación de la situación sanitaria y social, se observa en la casi totalidad de los países el ataque de los sistemas de salud pública por una mercantilización creciente que agrava las desigualdades Norte/Sur, así como las desigualdades sociales internas a cada país. Las capas las más pobres de la población y las mujeres son las primeras víctimas. Estas reformas parecen estar programadas y hasta planificadas a nivel mundial, de tanto como se parecen. Responden perfectamente a las exigencias de los mercados financieros, de las multinacionales de la salud y del medicamento. Se puede observar la simultaneidad y la acceleración de los ataques contra los derechos  de la población en materia de salud bajo la forma de privatizaciones y de destrucción de las protecciones sociales no mercantiles.

Synthesis Working group "Health, social protection" FST Porto Alegre 2012

   Pt - Fr - Esp - Eng

Act against the global health crisis
Working group "Health, social protection" FST Porto Alegre 2012



The crisis of capitalism, the ecological and food crisis which are linked and the growing social inequalities have aggravated the health situation of people worldwide, this situation leads to various disorders and diseases that reverse progress made up to now.To take just one example, life expectancy in the U.S. (leading world power) is a lasting trend of decrease (from 77.9 years to 77.8 years between 2007 and 2008) a study published December 14, 2010 states that in 1998, a 20 year old male could expect to live another 45 years away from a serious illness (heart disease, cancer or diabetes). This number fell to 43.8 in 2006. A decrease of 1.2 years ... in 8 years.


The crux of the health crisis lies in the fact that simultaneously with the degradation of the health and social situation there are in almost all countries attacks on public health systems by increasing merchandisation which is exacerbating North/South inequalities and social inequalities within each country. The poorest layers of the population and women are the first victims. These reforms appear to be programmed or planned worldwide as they are similar. They fully meet the demands of financial markets, health and pharmaceutical multinationals. One can observe the simultaneous acceleration and attacks against the rights of the population in terms of healthcare in the form of privatization and destruction of non-market social protections.

Synthèse travaux Groupe de travail « santé, protection sociale » du FST Porto Alegre 2012

   Pt - Fr - Esp - Eng

Agir contre la crise sanitaire mondiale
Groupe de travail « santé, protection sociale » du FST Porto Alegre 2012

La crise du capitalisme, la crise écologique et alimentaire qui lui sont liées ainsi que le creusement des inégalités sociales ont aggravé la situation sanitaire des peuples à l’échelle mondiale, cette situation est source de troubles et maladies diverses qui font reculer des avancées constatées jusqu’à présent, pour ne prendre qu’un seul exemple, l’espérance de vie aux Etats Unis (première puissance mondiale) est sur une tendance durable de baisse (de 77,9 ans à 77,8 ans entre 2007 et 2008), une étude publiée le 14 décembre 2010 affirme qu'en 1998, un homme de 20 ans pouvait espérer vivre encore 45 ans à l'abri d'une maladie grave (maladies cardiaques, cancer ou diabète). Ce nombre est tombé à 43,8 en 2006. Soit une baisse de 1,2 année... en 8 ans.

Le noeud de la crise sanitaire tient dans le fait que concomitamment à la dégradation de la situation sanitaire et sociale, on observe dans la quasi-totalité des pays, l’attaque des systèmes de santé publics par une marchandisation croissante qui aggrave les inégalités Nord/Sud comme les inégalités sociales internes à chaque pays. Les couches de la population les plus pauvres et les femmes en sont les premières victimes. Ces réformes paraissent être programmées voire planifiées à l’échelle mondiale tant elles sont ressemblantes. Elles répondent parfaitement aux exigences des marchés financiers, des multinationales de santé et du médicament. On peut observer la simultanéité et l’accélération des attaques contre les droits de la population en matière de santé sous forme de privatisations et de destruction des protections sociales non-marchandes.

4.01.2012

Le système sanitaire français est malade !

RAPPORT SUR LES DROITS ECONOMIQUES, SOCIAUX ET SANITAIRES 2011 du Groupe de Travail « Droit à la santé » d’ONG françaises :
 
I/ Le budget santé des foyers s’est accru de 50 % au cours des sept dernières années selon l’organisation UFC Que Choisir. Les causes principales seraient liées à :
- L’augmentation des franchises, forfaits divers (ex: forfait hospitalier) et la diminution des taux de remboursement qui, selon la Cour des Comptes ont reporté 3,3 milliards d’euros sur les assurés entre 2004 et 2008.
- La multiplication et l’amplification des dépassements d’honoraires, non pris en charge par la Sécurité Sociale et peu couverts par les assurances complémentaires qui, selon la même source, se sont élevés à 6,5 milliards d’euros en 2008 - l’augmentation induite des tarifs des mutuelles de 44 % au cours de cette période alors que les remboursements ne progresseraient que de 27%.

3.28.2012

Παρίσι 2012 : ΕΥΡΩΠΑΪΚΗ ΣΥΝΑΝΤΗΣΗ για την υπεράσπιση δημόσιων, καθολικών και δωρεάν συστημάτων υγείας, πρόνοιας και κοινωνικής προστασίας

Fr - Pl - Eng - Esp - De - It - Gr - Pt


ΠΡΟΣΚΛΗΣΗ

ΕΥΡΩΠΑΪΚΗ ΣΥΝΑΝΤΗΣΗ
για την υπεράσπιση δημόσιων, καθολικών και δωρεάν συστημάτων υγείας, πρόνοιας και κοινωνικής προστασίας


Συναγωνιστές-ίστριες,

Η ευρωπαϊκή συνάντηση για την υπεράσπιση των συστημάτων δημόσιας υγείας και κοινωνικής προστασίας που πραγματοποιήθηκε στις 19 και 20 Νοεμβρίου 2011 στο Κατοβίτσε της Πολωνίας, ολοκληρώθηκε με ένα κάλεσμα για την πραγματοποίηση μιας διεθνούς συνάντησης στο Παρίσι, ώστε να δοθεί μια συνέχεια στις απαραίτητες ανταλλαγές αλλά και για να διερευνήσουμε μαζί τη δυνατότητα οργάνωσης κοινών δράσεων και κινητοποιήσεων.

Η νέα αυτή διεθνής συνάντηση θα πραγματοποιηθεί
στο Παρίσι, στις 12 και 13 Μαϊου 2012.

Γνωρίζοντας τους αγώνες σας για την υπεράσπιση της δημόσιας υγείας και κοινωνικής προστασίας και τη θέλησή σας για οικοδόμηση κοινών κινητοποιήσεων και δράσεων ενάντια στις ιδιωτικοποιήσεις σε όλη την Ευρώπη, σας καλούμε να συμμετάσχετε και να έλθετε σε επαφή με την άτυπη οργανωτική επιτροπή που συστάθηκε για τις ανάγκες της εν λόγω συνάντησης.

Paryżu 2012 : Konferencja europejska w obronie publicznej i powszechnej służby zdrowia oraz opieki społecznej

Fr - Pl - Eng - Esp - De - It - Gr - Pt

Zaproszenie

Konferencja europejska
w obronie publicznej i powszechnej służby zdrowia oraz opieki społecznej

Drodzy przyjaciele,

Apel Konferencji europejskiej w obronie zdrowia publicznego, która odbyła się w Katowicach (Polska) w dniach 19-20 listopada 2012 r. (dokument załączony), zaproponował kontynuowanie prac podczas kolejnej konferencji, mającej się odbyć w 2012 r. w Paryżu, by pogłębić refleksje związane z tym tematem oraz wypracować wspólne płaszczyzny mobilizacji.

Kolejna konferencja odbędzie się więc w dniach 12-13 maja 2012 r. w Paryżu.

Wiedząc o  waszym przywiązaniu do publicznej służby zdrowia oraz waszym zainteresowaniu budowaniem wspólnych mobilizacji przeciwko prywatyzacji systemów zdrowia i opieki społecznej w Europie, zapraszamy Was do uczestnictwa w paryskiej konferencji i nawiązania z kontaktu z powołanym komitetem organizacyjnym.